Ultra Drive MKII

Distorsion 3 modes
ultradrivemkii Caractéristiques techniques:
-3 modes: Original, Extra & Ultra
-Distorsion nerveuse et généreuse
-True Bypass
-Boîtier métal
-Entrée jack 1/4 mono (impédance 470k Ohms)
-Sortie jack 1/4 mono (impédance 10k Ohms)
-Intensité 6 mA
-Taille: 9,3×4,2×5,2cm
-Poids 160g
-Alimentation 9V
 La Ultra Drive MKII est un véritable couteau suisse guitaristique. Basée sur les sonorités les plus populaires de la distorsion en mode Original, cette pédale offre deux modes supplémentaires qui ouvrent de façon spectaculaire les différentes utilisations imaginables. Le mode Extra offre une distorsion aussi grasse que chaleureuse avec un grain à lampe très présent alors que le mode Ultra propose une égalisation plus creusée , très ouverte, mais toujours aussi grasse.
Cette pédale très riche harmoniquement séduira les bassistes à la recherche d’un son rock puissant aux frontières du fuzz.
Dans la quête du son, nombreux sont les guitaristes qui cherchent à salir leur jeu. En plus des distorsions classiques, cette pédale sera parfaite pour ce genre de sonorités.
Particulièrement riches en fréquences graves, les modes Extra et Ultra conviennent également pour la basse.Chronique de Guitariste.com:
“Le circuit de l’Ultra Drive est basé sur la mythique Boss DS-1 (Joe Satriani, Steve Vai, Tom Morello etc…) modifiée par Keeley Electronics. Le mini-switch permet de naviguer entre trois modes : Original : reprenant le voicing de la première mouture de Boss, le mode Extra avec la mod de Keeley : plus de volume et de corps et enfin le mode Ultra, offrant plus de gain. Tout de suite, l’esprit du grain typique de la DS-1 est présent : un drive compressé, riche en harmoniques et granuleux à souhaits qui a tendance à virer vers le fuzz. Mais je lui ai trouvé quelques défauts par rapport à l’originale et à d’autres déclinaisons que je possède et utilise beaucoup (comme la Satchurator). Lorsqu’utilisée avec des micros doubles un peu sombres, comme c’est le cas dans la vidéo avec une Gretsch, le côté fuzz de l’Ultra Drive est vraiment trop prononcé. Aussi, je lui ai trouvé un petit peak de médiums assez désagréable et difficile à gérer lors d’une utilisation en live, et tous les autres membres du groupe en ont fait la remarque… Dommage, car sur le papier l’Ultra Drive a tout pour plaire, et le grain de la pédale est très réussi. Il s’en suffirait peut être de peu pour que ces défauts soient corrigés dans une version ultérieure…”
FacebookTwitterPartager